Womanizer DUO : Objet Vibrant Non Identifié 👽

Voilà déjà 5 ans que le premier Womanizer a vu le jour. La stimulation sans contact est un incontournable du marché, qu’on le veuille ou non. Mais la technologie d’air pulsé a beau être géniale pour celles et ceux qui en sont friand·es, il faut tout de même avouer qu’il est difficile de se renouveler, à la longue. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que Womanizer ne sorte un rabbit équipé de sa Pleasure Air Technology et décide de s’intéresser à la double stimulation. Aujourd’hui, je vous parle du Womanizer Duo.

Womanizer et moi, une relation amour-haine ☄️

Le concept semble bien sur le papier (comme avec beaucoup de sextoys finalement), et comme n’importe qui un tant soit peu intéressé par la question, j’ai sauté de joie quand les premiers rabbits sans contact ont vu le jour. Mais après réflexion, le pari était risqué. Parce qu’avec la stimulation sans contact, c’est souvent tout ou rien. Si le bec est bien installé sur le clitoris, aucun problème, mais si ce n’est pas le cas, on ne sent quasiment rien et se faire sucer l’urètre faute de mieux, ça va bien deux minutes.

Même si Womanizer a eu le génie de faire un design complètement différent de ce qu’on voit d’habitude, le Womanizer Duo reste un sextoy à double stimulation type rabbit. Ces sextoys peuvent être merveilleux s’ils correspondent parfaitement à nos mensurations, mais ils peuvent aussi très vite devenir notre pire cauchemar. Heureusement, le bec du Womanizer Duo m’a semblé suffisamment large pour pouvoir me sustenter.

Jusqu’à l’essayer, je suis quand même restée méfiante. Il faut dire que j’ai été assez déçue par la dernière génération de produits de la marque allemande : Womanizer Classic, Womanizer Liberty, … Je n’ai même pas été contactée pour essayer le tout récent Starlet 2, tellement il était évident que je n’allais pas faire une bonne pub de ce dernier. Avec le Womanizer Duo, je tente de me réconcilier avec la marque, que j’aime tant malgré tout (c’est addictif les aspiclito, vous ne pourrez plus dire qu’on ne vous avait pas prévenu·e).

Womanizer Duo : on l’appelle l’OVNI 🛸

Contrairement aux autres modèles, conçus pour vite être remplacés par de nouveaux sur le marché, le Womanizer Duo semble être fait pour rester (en tout cas un petit moment), du fait de sa spécificité : en effet, c’est le seul qui se démarque des autres, par sa tige pour le point G.

D’habitude, je ne m’attarde pas sur le packaging des sextoys que je reçois, parce qu’il a vite fait de terminer à la poubelle, mais là alors… Quelle boîte ! Womanizer a mis le paquet (littéralement) : on tire sur un ruban pour ouvrir l’emballage et découvrir à l’intérieur le sextoy et quelques accessoires. Un chargeur, une notice bien fournie, un bec de rechange, un pochon satiné comme je les aime, et même des breloques. Je ne suis pas super fan de ces dernières (je les ai données à ma mère, pas de gâchis) mais l’effet cadeau est là, c’est idéal pour offrir et on en a pour son argent.

Quant au sextoy en lui-même, j’ai hérité de la version Bordeaux, qui est juste sublime, mais il existe également une version noire, plus sobre avec un petit côté goth. À peine sorti de son écrin, on peut dire qu’il en impose. Moi qui aime les grosses montres et les grosses baskets, je ne pouvais que tomber amoureuse au premier regard d’un tel jouet.

Vous l’aurez compris : j’attendais beaucoup de ce gros bolide. Mais une fois dans ma culotte, le coup de foudre s’est-il finalement confirmé ?

Puissance et efficacité : rencontre du 3ème type 🚀

Je ne vais pas tourner longtemps autour du pot : le Womanizer Duo en a sous le capot ! En même temps à 200€ le machin, c’est le minimum que l’on puisse espérer. Mais je ne suis pas (plus) dupe, Womanizer m’a déjà déçue à ce niveau-là avec des sextoys à 130€, le prix et la marque ne suffisent plus à garantir une quelconque efficacité (une qualité des matériaux, tout au plus).

Heureusement pour moi et pour les autres, le Womanizer Duo dispose d’une excellente qualité d’aspiration, semblable à ses anciens modèles (feu le Starlet) ou au Womanizer Premium. Les vibrations de la tige pour le point G sont très bien également.

Le Womanizer Duo en pratique 👩‍🚀

Le Womanizer Duo donne du plaisir et des orgasmes, on est bien content·es, mais est-il simple d’utilisation ? Une telle machine de guerre, c’est souvent révélateur d’un fonctionnement un peu complexe. Après tout, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Commandes

J’avoue que quand j’ai vu les 6 boutons (+ & – pour l’aspiration, + & – pour la vibration, les modes et le ON/OFF), j’ai un peu paniqué. Certes cela accentuait ce côté « grosse machine » que j’aime tant, mais quelle pression d’avoir entre les mains un tel bijou de technologie. Finalement, naviguer entre les différentes intensités s’est fait très simplement pour moi.

Afin de savoir à quoi correspondait chaque pictogramme, il m’a tout de même fallu me pencher sur le manuel d’instructions. À force d’utiliser des sextoys par dizaines, c’est quelque chose dont je n’avais plus trop l’habitude, mais ça ne m’a pas tellement gênée. Puis je pense que quand on met 200 balles dans un sextoy, on n’est plus à une lecture de notice près.

Prise en main

Concernant la prise en main, je l’ai trouvée très pratique puisque la pièce centrale du Womanizer Duo, c’est la partie externe. De ce fait, il n’y a pas besoin de contorsionner son poignet ou d’avoir de très longs bras pour maintenir le tout en place. Je peux même simplement me contenter de serrer les cuisses et d’attendre, un vrai kit mains libres.

Le point G

Enfin, la tige destinée au point G est désormais profilée (en comparaison avec celle du InsideOut, le « brouillon » du Womanizer Duo) et se loge parfaitement là où il faut. Toutefois, je ne pense pas que je recommanderais l’achat de ce toy à quelqu’un qui ne connaît pas encore son point G. Le Womanizer Duo pourrait tout à fait le réveiller… Comme il pourrait ne pas le faire. À 200€, ça serait dommage de se louper. Le parfait compromis, ça serait de se le faire offrir, finalement 😇

La fonction Smart Silence 🛰️

Le Womanizer Duo fait partie des modèles haut de gamme de la marque et est par conséquent équipé de la fonction Smart Silence. Grossièrement, ça veut dire que le sextoy ne s’enclenche qu’une fois plaqué contre la vulve (ou une main, ou n’importe quoi d’autre, mais ça n’a plus grand intérêt 😊) et s’éteint automatiquement au bout de 10 minutes de veille. Je ne sais pas si c’était indispensable, mais encore une fois, à 200€, on apprécie l’attention.

Womanizer Duo : conclusion 🔭

En bref, le Womanizer Duo est un OVNI unique en son genre que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Est-ce que cela justifie pour autant d’y investir 200€ ? Cela me paraît un peu excessif, surtout venant d’une marque prônant l’orgasme comme un « droit humain », sous-entendu accessible à tous·tes. C’est un super cadeau à recevoir, toutefois.

J’aimerais vous proposer une alternative moins chère, mais à moins d’avoir un clitoris pas trop haut perché comme le mien, je doute que le Satisfyer Pro G-Spot (60€ en non soldé) vous convienne. Il y a toujours l’option « acheter un aspiclito et un vibro séparément », qui revient toujours moins cher qu’un Womanizer Duo. Pour cela, je recommanderais le Satisfyer Penguin couplé au Petting Hippo (50+50=100€ soit la moitié du prix du Duo).

Le Satisfyer Pro G-Spot, principal concurrent du Womanizer Duo.

 

Me voilà certes réconciliée avec cette dernière génération de Womanizer puisque j’en ai enfin trouvé un qui me fait kiffer comme il se doit, mais je trouve ça triste de devoir débourser 190€ minimum pour goûter à une stimulation sans contact satisfaisante chez le mastodonte de l’aspiration clitoridienne en ce moment.

 

+

· Design unique et élégant, parfait pour un cadeau
· Aspiration de qualité et vibrations puissantes
· Bonne prise en main, utilisation sans les mains possible
· Waterproof

· Le prix 😱

 

Voir le Womanizer DUO sur Espace Libido

 

Cet article a été réalisé en partenariat avec Womanizer (merci à eux !). Toutefois, comme d’habitude, tout ce que l’on peut y lire est mon avis personnel et seulement le mien.

Certains liens sont affiliés, c’est-à-dire qu’à chaque achat effectué sur un site partenaire via mon blog, une commission m’est reversée. C’est une manière parmi d’autres de me soutenir si vous appréciez mon travail.

 

Note : vous l’avez peut être remarqué, mais j’ai laissé tomber mon système de notation. Les chiffres ne m’évoquent plus grand chose. J’estime que mon tableau « avantages/inconvénients » ainsi que la conclusion suffisent amplement si on n’a pas le temps de lire un article complet.

2 Comments

  1. Cannibanouk

    16 octobre 2019 at 21 h 08 min

    Excellent article comme toujours, j’aime vraiment la légèreté de ta plume !

    1. Zuki

      16 octobre 2019 at 23 h 00 min

      Merci énormément 💖

Leave a Reply