Pegging et strap-on : j’ai un serpent dans ma botte 🌶️

Voilà déjà un bon moment que je voulais parler de pegging et de strap-on ! Plus d’un an que le sujet traîne dans mon calendrier éditorial, sans cesse retardé. Puis bon, pourquoi pas aujourd’hui ? Tout ce que je peux te dire dans cette intro, c’est qu’il va pleuvoir des dildos dans cet article.

 

Avant toute chose, laisse-moi te préciser que ce billet n’est pas en premier lieu destiné aux mordus du pegging, mais plutôt aux moldus ! Du coup, si tu poursuis, je doute que tu apprennes quelque chose. En début d’article, en tout cas. Je t’invite donc à scroller un bon coup si tu es déjà un·e expert·e en la matière !

 

C’est quoi le peg-truc ? ☝️

Point vocabulaire : pour la faire courte (c’est marrant parce qu’on va parler de zizis), le pegging, aussi appelé chevillage en français (même si j’ai jamais entendu personne le dire), c’est la pratique de la sodomie sur un partenaire à l’aide d’un gode ceinture (bien que ces derniers puissent aussi servir dans le cas d’une pénétration vaginale).

Le mot fait peur et rappelle à une pratique extrême et violente. Or, n’importe quelle pratique sexuelle, pegging compris, n’a à être extrême ou violente si ce n’est pas ce que l’on souhaite. Elle est souvent représentée comme dégradante, douloureuse et est souvent associée à la communauté BDSM, estampillée de la manière suivante : la personne portant le gode ceinture est dominante tandis que celle qui se fait pénétrer est soumise.

Source : Broad City, Saison 2 Épisode 4.

 

En m’arrêtant à ce schéma, j’aurais donc dû en conclure que le pegging, ce n’était pas pour moi, puisque je me reconnais plutôt comme quelqu’un au tempérament plutôt soumis en ce qui concerne la sexualité. Pourtant, c’est à ce jour une de mes pratiques favorites.

Je ne pense que ce ne sont pas les pratiques qui déterminent les rôles de chacun, mais tout l’exercice mental qu’il y a derrière.

Bon nombre d’hommes cisgenres (c’est-à-dire non transgenres) et hétérosexuels comptent la sodomie dans leur liste de trucs à faire avant de mourir. Mais ils ne pensent pas à cette sodomie-là (ben non, quelle idée). J’ai envie de dire : pourquoi pas ?

 

Quel équipement pour le pegging ? 💸

 

 

La réputation du pegging, c’est d’être une activité onéreuse. Eh bien, je ne vais pas mentir, c’est partiellement vrai. Il existe du matériel hors de prix, du c’est-cher-mais-ça-passe, du standard. Des trucs dangereux, aussi, parfois au même prix que du standard. Mon rôle, c’est alors de te guider vers du matériel débutant, où financièrement ça ne sera pas risqué, et personne ne sera en danger.

Puis, crois-le ou non, ces bestioles ont l’air immenses mais ça n’est pas vraiment la longueur qui fait tout : c’est la largeur. Au début, on a parfois tendance à choisir un plug, car cela semble moins intimidant, alors qu’ils peuvent être très larges, et c’est un coup à se dégoûter de la stimulation anale.

 

 

Les dildos 🍆

Godemiche

Cela fait déjà quelques fois que j’évoque le petit studio artisanal (c’est marrant parce que y a « anal » dedans) de Monika et Adam. L’autre fois je te parlais d’un de leurs dildos, puis d’un de leurs plugs. Adam et Monika étant tous deux des adeptes de pegging, leurs jouets possèdent tous sans exception une base, les rendant compatibles pour une utilisation anale, avec un harnais ou non. Je trouve personnellement leurs prix très raisonnables (à partir de 15£ pour les plus petits, puis de 25£ pour une taille moyenne), le choix des couleurs est immense, puis j’ai tendance à préférer soutenir un petit commerce plutôt qu’une grande enseigne.

 

 

Lovehoney

Si malgré tout tu préfères te pencher vers du matériel plus industriel, je ne peux que te conseiller de te rendre sur le site de Lovehoney. Tout n’est pas bon à prendre, il y a beaucoup de produits en Jelly (pour rappel, la Jelly c’est dangereux) mais certains, en silicone notamment, sont excellents pour débuter.

 

Les harnais 👀

Le deuxième élément essentiel du pegging, c’est le harnais. Bah oui, faut bien qu’il tienne d’une façon ou d’une autre, ce dildo.

Souvent, les harnais et les dildos sont vendus en kit, un peu comme les meubles Ikéa mais c’est bien moins casse-tête. Encore une fois, c’est selon moi chez Lovehoney qu’il faut se rendre pour ce genre de choses. Ça n’est pas le kit du siècle, mais il semble suffisamment complet et bon marché pour goûter et en déduire si c’est ta tasse de thé.

Un exemple de harnais à sangles.

 

Les harnais à sangles

Ce sont sans aucun doute les plus populaires (coucou la pornographie) et les moins chers. Tels les baudriers dans lesquels on aimait tant se balancer en cours d’escalade, il suffit de passer ses deux cuisses, puis de régler les sangles. L’avantage, c’est qu’en écartant les jambes, la voie est toujours libre, il est donc tout à fait possible de s’assoir sur le visage de ton partenaire, si tu vois ce que je veux dire.

La plupart du temps, ces harnais sont livrés avec plusieurs O-rings : le O-ring, c’est le joint circulaire dans lequel va passer le dildo pour qu’il puisse tenir au harnais. Eh bien, les dildos étant plus ou moins larges, c’est bien pratique d’en avoir plusieurs sous la main.

 

Les harnais culottes

Les harnais culottes, ce sont tout simplement… Ben des culottes. Avec un trou. Pour y coincer le dildo. Et c’est diablement confortable. N’étant pas fan des harnais à sangles pour une question de confort mais également d’esthétisme, c’est là que mon coeur est allé en premier. Malheureusement, elles sont souvent très chères mais je suis certaine qu’il y a un moyen de customiser une de ses propres culottes avec un kit de couture et un bête anneau. Autrement, j’aime beaucoup celles de la marque RodeoH (une marque très axée transidentité masculine et LGBT en général).

Impossible de résister à l’envie de gribouiller sur l’image 😬

 

Les strapless

Et le meilleur pour la fin (ou pas)… Les harnais strapless. Ce sont des harnais sans harnais. En théorie, c’est l’accessoire ultime pour le pegging. L’embout ressemblant à une poignée est supposé se loger dans le vagin, donnant une réelle sensation de continuité entre son propre corps et le pénis en silicone. Niveau excitation, il n’y a pas photo, c’est très bien. Seulement, ledit embout ne cesse de tomber et le tenir n’aide pas vraiment à lâcher prise. La seule solution que j’ai trouvé, c’est de le coupler à un vrai harnais. Le problème : tous les harnais ne sont pas compatibles, et lorsqu’ils le sont, on a rarement envie d’investir 50€ après en avoir mis 100 dans un dildo strapless. C’est là que le pegging devient un vrai investissement et qu’il vaut mieux éviter de se louper pour ne pas faire banqueroute.

 

Une nouvelle première fois 💌

Le pegging, si tu décides de le pratiquer, est une des multiples premières fois que tu connaitras au cours de ta vie. Ainsi, comme lors de ta toute première fois ™, ça ne sera pas parfait. Ce n’est pas le but, de toute façon. Le but, c’est que ça soit pas trop pourrave, alors revois tes standards à la baisse.

 

Même Deadpool !

 

Astuces pour une 1ère expérience de pegging réussie pas trop nulle 🔥

  • Le pegging permet, pour les personnes en possédant une, de stimuler la prostate. Cela procure un plaisir non seulement inédit, mais augmente aussi la sécrétion de sperme et/ou de liquide pré-séminal. Mettre une serviette de bain sur les draps et placer un rouleau de sopalin à proximité, ça ne serait pas de trop.

 

  • Au début, il est serait préférable de laisser le pénétré gérer lui-même les allers-retours au lieu de le harponner à grande vitesse, quitte à rester planté comme un pied de tomate, afin qu’il ou elle découvre ce qui lui convient le mieux.

 

Source : Broad City, Saison 2 Épisode 4.

 

  • La personne pénétrante a aussi droit à sa part de plaisir si elle en a envie. Outre le plaisir psychologique non négligeable, il est tout à fait possible de placer une petite capsule vibrante (fournie dans certains kits) dans le harnais afin que tout le monde y trouve son compte.

 

  • Le pegging, et le sexe anal de façon générale se joue énormément sur la préparation. Patience et lubrifiant (à base d’eau !) sont de rigueur. Je te conseille aussi, avant de passer au dildo, de chauffer la zone à l’aide de doigts et/ou d’un jouet plus petit.

 

  • Comme énoncé plus haut, les capsules vibrantes peuvent se placer dans le harnais de la personne pénétrante… Mais également à l’intérieur du dildo, lorsque ceux-ci sont creux !

 

 

  • Il peut être complexe de trouver une position adéquate pour le pegging, surtout les premières fois. Entasser des coussins pour surélever son arrière-train, c’est se permettre davantage de possibilités sans avoir besoin d’être gymnaste pour autant.

 

Et en cas de marrée noire ? 💩

Le caca inquiète visiblement beaucoup. De façon générale, à moins d’avoir mangé un truc bien gras (genre une raclette, puisque c’est la saison), il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Et même si tu as effectivement mangé raclette la veille, ça n’est pas la fin du monde. Tu peux effectuer un lavement à l’aide d’une poire à lavement si vraiment cela t’obsède, mais très honnêtement, je ne pense pas que ça soit nécessaire. Et si caca il y a sur le dildo malgré tout, il n’y en aura pas des tonnes non plus. Vous en rirez ensemble, un peu comme de ces anecdotes gênantes que grand papa ressort tous les noëls devant tout le monde, sauf que ça ne sera que vous deux. Ah ben oui tout de suite ça fait relativiser.

 

Et si malgré toutes nos précautions on n’aime pas le pegging ? 😔

Ben c’est pas grave. Y a plein d’autres choses super chouettes qui existent. Comme les tartes aux pommes par exemple.

 

Je suis très contente d’avoir pu te parler de tout ça, que ce soit en terme de découverte, de conseils ou de jeux de mots très nuls. Je suis absolument certaine que nous serons amené·es à en reparler ! D’ailleurs, si tu as des remarques, des questions, ou simplement des mots doux, je t’invite à utiliser l’espace commentaires juste en-dessous ou à m’envoyer un message, j’y répondrai avec plaisir ❤️

À bientôt !

 

 

Certains liens peuvent être affiliés. C’est-à-dire qu’à chaque achat effectué sur un site partenaire via mon blog, une commission m’est reversée. C’est une manière parmi d’autres de me soutenir si tu apprécies mon travail.

2 Comments

  1. Alexandre

    11 octobre 2018 at 19 h 16 min

    Un lecture agréable et intéressante, comme d’habitude ! … Et probablement un jour une mise en pratique 😉

Leave a Reply