Uncut #1 par Tantus : un dildo non-circoncis au menu 🌭

Je l’ai toujours dit : les dildos réalistes, c’est pas ma came. Alors quand j’ai demandé le Uncut #1 à Tantus pour écrire dessus, j’étais assez peu sûre de mon coup. Depuis plusieurs années déjà, les blogueurs et blogueuses outre-atlantique ne cessent de chanter les louanges de ce gode si particulier que mon partenaire a sobrement baptisé « la saucisse », alors je me suis dit que je manquais peut être un truc sympatoche.

 

Piqûre de rappel : Tantus 💉

Ayant déjà présenté l’entreprise familiale qu’est Tantus dans un précédent billet, je ne vais pas m’éterniser dessus. Tout ce que je peux dire, c’est que leurs dildos sont conçus dans des silicones de densités différentes (ferme, souple, double densité) mais toujours de qualité. À mon plus grand regret, leurs jouets sont très peu exportés en France. Ainsi, si l’on souhaite mettre le grappin sur l’un de leur précieux dildos, les frais de port font un peu grincer des dents. C’est déjà plus abordable depuis le Royaume-Uni.

Le Capsule Petite, le Uncut #1 et le Steam Hunk, encore dans l’emballage Tantus.

 

Tout en relief ⛰️

Le Uncut #1 m’a fait réaliser que ce ne sont pas nécessairement les dildos réalistes qui me débectaient, mais les dildos réalistes de qualité moindre. Mais si, ceux au gland aussi rose qu’un porcelet et au manche style carton-pâte. Ceux-là. Erk. À croire que les concepteurs de ces machins n’ont jamais vu de pénis de leur vie.

Close enough.

 

J’ai besoin qu’un dildo soit attrayant avant de songer à le caler dans mon vagin, et pour moi cela se traduit par des couleurs criardes et des courbures farfelues. Le Uncut #1 n’a rien de tout ça, et malgré tout je lui trouve un charme certain.

Sur le manche, quelques veines modestement gonflées et d’adorables plis, puis vient le clou du spectacle : le gland recouvert aux trois quarts d’un élégant prépuce. Le Uncut #1, comme son nom l’indique, n’est pas circoncis !

 

Point circoncision ✂️

La plupart des dildos réalistes représentent des pénis circoncis, c’est-à-dire des pénis dont le prépuce (la peau qui entoure le gland) a été partiellement ou totalement retiré. L’explication la plus plausible, c’est que plus de 80% des bébés concernés étaient circoncis en 1980 aux États-Unis.

Pourtant, c’est seulement 30% de la population mondiale concernée qui est circoncise (dont 68% de personnes de confession musulmane et 14% d’américains non-musulmans et non-juifs), soit près d’un tiers (#NerdAlert). Les deux tiers restants ne sont donc pas circoncis.

Tout ça pour dire : c’est assez curieux qu’il y ait si peu de dildos réalistes non-circoncis ! Je ne sais pas s’il en existe beaucoup d’autres, mais le Uncut #1 est le seul, à ma connaissance, qui est conçu dans un matériau non-poreux.

 

Un dildo réaliste haut en couleurs 🍆

3 coloris 🎨

Fidèle à lui-même, le Uncut #1 se décline en trois coloris plus ou moins foncés : Cream, Cocoa et le splendide Mocha. Le mien est Cocoa. J’avoue que j’aurais aimé voir en option une couleur plus farfelue (Tantus travaille pas mal avec du silicone violet, vert ou rose par exemple) pour les plus réticent·es à l’idée d’avoir quelque chose un peu trop proche de l’organe génital dans leur table de nuit.

Double densité ✌️

Tantus ne s’est pas arrêté à la couleur et au relief, puisque le Uncut #1 est un dildo à double densité ! Pour rappel, le silicone est un excellent matériau dont la densité plus ou moins élevée le rend plus ou moins ferme. Dans le cas de la double densité, on ne prend que le meilleur des 2 cas de figure : une base ferme à l’intérieur et du silicone plus souple pour l’habiller. Tantus nomme son silicone à double densité le silicone O2.

 

La plupart des dildos Tantus que j’ai vu ont une texture très lisse, alors ça change d’en voir un qui fait davantage « peau d’orange » !

 

« Tape dans l’fond, j’suis pas ta mère » 😶

Versatile avec style 🐍

Il est beau le Uncut #1, mais où est-ce qu’il tape exactement ? Eh bien nulle part et partout à la fois : c’est le gode de Schrödinger. Il est incroyablement versatile. Bien entendu, cela veut aussi dire qu’il ne conviendra pas à quelqu’un qui souhaite stimuler une zone de manière ciblée et appuyée. Pour ma part, son gland moelleux vient glisser contre mon point G à chaque aller-retour sans pour autant le marteler violemment et ça c’est appréciable. En solo, j’ai toutefois dû le tourner à plusieurs reprises avant de trouver l’angle parfait ™.

Long mais pas si épais 📐

Même si sa taille semble impressionnante (19 cm insérables, tout de même), je ne considère pas le Uncut #1 comme un gros gabarit en terme de diamètre (mon pied à coulisse annonce 4.3 cm au niveau de la couronne du gland).

 

La longueur du Uncut #1 importe peu lorsqu’on l’utilise en solitaire, puisqu’il ne rentre pas en entier dans le vagin de toute façon. En revanche, pour moi qui en ai fait mon compagnon de harnais favori, c’est là que ça coince. Les coups de reins font cogner le dildo contre mon cervix (le col de l’utérus), ce qui est sans doute une des pires sensations que je connaisse.

… Trop long ? 😬

Je me suis dit qu’avec un peu d’entraînement, cette longueur me permettrait d’atteindre mon point A, une zone érogène se situant juste au-dessus du col de l’utérus, mais rien à faire : le gland du Uncut #1 fonce tête la première dans mon cervix. Ouille.

C’est d’ailleurs très probablement pour cette raison que Tantus propose également le Uncut #2, une version moins longue et moins chère que le premier du nom.

Je n’ai ni femme magnifique ni salaire d’ingénieur, mais maintenant j’ai une bite de 22 cm.

 

Il n’a pas d’option ventouse, et c’est bien dommage car je l’aurais bien vu sur les carreaux de ma salle de bain. Tant pis !

Le Uncut #1 est assez simple à nettoyer : une petite branlette savonneuse ou un tour dans le lave-vaisselle et c’est plié.

 

Ma conclusion sur le Uncut #1 😊

C’est la curiosité de voir un dildo non-circoncis sur le marché qui a attisé ma curiosité en premier lieu, mais c’est bien la qualité et la versatilité du Uncut #1 qui m’ont amené à penser à lui comme l’un des meilleurs dildos dans ma collection. Encore une fois, Tantus ne déçoit pas (ou alors très peu).

À table !

 

 

+

· Silicone de qualité à double densité
· Super design
· Tête douce et moelleuse
· Versatile

· Pas d’option ventouse
· Un peu trop long à mon goût

 

 

Voir le Uncut #1 sur Tantus (US)

…ou sur Überkinky (UK)

 

Cet article a été réalisé en partenariat avec Tantus. Toutefois, comme d’habitude, tout ce que l’on peut y lire est mon avis personnel et seulement le mien.

Les liens vers Tantus sont affiliés, c’est-à-dire qu’à chaque achat effectué sur leur site via mon blog, une commission m’est reversée. C’est une manière de me soutenir si tu apprécies mon travail.

 

 

Leave a Reply