Faire l’amour en plein été sans mourir de chaud : l’histoire d’une galère annuelle 🌞

Même si l’on qualifie une bonne partie de jambes en l’air de « chaude », il faut bien avouer que parfois, trop c’est trop. Étant une adepte des plaids, chocolats chauds et climats hivernaux, l’été est pour moi la pire période de l’année. Impossible d’entrer en contact avec son partenaire sans transpirer des litres et fantasmer à l’idée de résider dans le frigo pour les 2 prochains jours. Heureusement, depuis le temps, j’ai pu trouver quelques parades pour tenter de rafraîchir l’atmosphère sans cuire sur place, ou simplement de tourner cette horrible chaleur à mon avantage.

L’illustration en bannière est de Trèfle !

Le pommeau deviendra ton poto 🚿

L’élément le plus évident est également parfois le plus oublié : la douche et le bain. Nous n’avons pas tous et toutes les moyens de passer 45 minutes sous l’eau tiède voire froide, mais si tu peux te le permettre, ça serait bien bête de passer à côté.

Illustration par Beth Little.

Si l’eau rafraîchit, elle prend également un malin plaisir à diluer le lubrifiant à base d’eau ou encore à « accrocher » les peaux et muqueuses entre elles. Le savon semble alors une idée alléchante pour palier au problème, mais attention : ça pique contre les muqueuses. Puis ça termine dans la bouche, aussi. Et ton DOP au caramel beurre salé n’en a que l’odeur. Heureusement, il existe des gels douche conçus pour les galipettes aquatiques qui laissent comme une fine couche parfumée et sucrée sur le corps. De ce côté-là, je ne pourrais que recommander la marque Shunga dont les produits ne m’ont pas déçue jusque-là.

Puis, tu n’es pas sans savoir que si ton pommeau est équipé d’un jet masseur, il peut constituer un sextoy à part entière sans avoir besoin de dépenser des fortunes dans un qui serait waterproof.

 

Comme neige au soleil 

Glaçons et brumisateurs

Pour peu que tu possèdes un congélateur, la solution low cost des glaçons s’offre à toi. À défaut de finir dans ton coca cerise, pourquoi n’iraient-ils pas faire une petite promenade de santé sur le corps de ton partenaire ? En plus de le ou la faire frissonner, je suis prête à parier que l’eau ruisselant ne te laissera pas indifférent·e.

Je pense aussi aux brumisateurs, qui viendront délicatement humidifier des corps sans forcément passer par la case douche.

Huiles et boules brésiliennes

Toujours dans le registre des trucs qui fondent et glissent sur le corps, on trouve les huiles. Pour rappel, elles sont incompatibles avec l’utilisation de préservatifs (elles les rendent poreux et donc dangereux). Ma favorite (ça n’est plus tellement un secret) est bien entendu l’huile de coco, notamment pour son odeur sucrée et sa texture beurrée si elle sort du frigo. En cas de flemme intense d’aller faire les courses, n’importe quelle huile végétale de cuisine (colza, tournesol, olive, etc) peut s’utiliser, mais l’odeur ne sera pas DU TOUT la même, alors je tenterais ces dernières uniquement en guise de lubrifiant et en cas d’apocalypse zombie.

Pourquoi ne pas profiter de la chaleur pour s’essayer aux boules brésiliennes ? Pour moins d’une dizaine d’euros, tu peux trouver de petites boules parfumées (à la cerise, au chocolat, à la menthe, …) à base d’huile de coco qui une fois contre un corps, dans un vagin, dans un anus, vont fondre et délivrer leur arôme.

 

Les lubrifiants effet froid 🏂

Les lubrifiants, tu connais. C’est un peu le B.A.-BA du sexe et il y en a de toutes les sortes. À base d’eau, de silicone, chauffant, bio, parfumés, etc. Ce qui est le plus intéressant en cette saison, ce sont ceux à effet froid. La différence de température entre la pièce et tes muqueuses ou celles de ton/ta/tes partenaires se diffusera dans de délicieuses vagues de plaisir à travers l’ensemble du corps. Bien entendu, le concept ne plaît pas à tout le monde et peut être que ça ne t’emballera pas, mais l’idée est là.

Je sais que Waterglide et Passage du Désir ont de bons tuyaux de ce côté, si l’expérience te tente.

Illustration par petites luxures via Instagram.

 

Des dildos dans ton frigo ❄

Un peu plus haut, je parlais des jeux de température possibles avec les glaçons, les lubrifiants effet froid… Mais certains sextoys seraient également ravis de se prêter au jeu ! En effet, les matériaux comme le verre ou le métal conservent très bien les basses températures. Un petit tour au frigo au milieu des petits suisses et des tupperwares ne serait pas de trop pour un petit peu de fraîcheur. Il s’agirait juste de faire gaffe à ne pas oublier ton ravissant plug chromé dans le frigidaire le jour où beau-papa sera de sortie et viendra se taper l’intégralité du paquet de surimis et se servir un verre de rouge sans aucune gêne.

Un sextoy en forme de glace
Le dildo iScream, par Love to Love.

 

Pour terminer cet encart sextoys, j’ai bien envie de t’en montrer un. Toi-même tu sais que plus ils sortent de l’ordinaire, plus je les aime. Du coup je te propose le iScream de Love to Love, en forme d’esquimau, qui peut se placer au réfrigérateur. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il est accessible, tout le monde ne peut pas sortir 35€ de sa poche, mais il reste tout de même très peu cher pour un produit de ce type et dans des matériaux sains pour le corps. Puis niveau discrétion, la barre se place assez haut : qui pourrait se douter des endroits que cette glace a exploré ?

 

Bella notte 🍝

Le plein air, c’est agréable, mais les bonbons qui collent au papier un peu moins (glamour toujours). Peut être que c’est un message subliminal pour signifier qu’il est temps de faire l’amour, du moins d’essayer, ailleurs que dans des draps. Pourquoi pas un hamac à la nuit tombée (parce que les moustiques) ? Il y a aussi le fantasme de la plage (on passera sur les grains de sable dans la raie) ou de la belle étoile, pour peu que tu te sois assuré que personne ne puisse assister à tes ébats contre son gré. Ça serait une plaie de se retrouver au commissariat pour attentat à la pudeur.

*wink*

 

Ni collés ni serrés 💃

Les mains sont moites et les pieds poites : même si le sexe c’est chouette, l’idée de corps poisseux qui vont, une fois collés, générer davantage de chaleur n’a rien d’appétissant et cela peut se montrer frustrant à la longue. La situation peut toutefois être évitée avec un peu d’imagination et de débrouillardise, un peu comme une partie de Twister. Il s’agit là de trouver un compromis entre positions (un peu trop) acrobatiques pour éviter de se coller et attitude nonchalante parce que la flemme.

Illutration par Lucy Macaroni dans Cosmopolitan.

 

Pour une pénétration, opter pour une levrette ou s’aider d’une chaise peut permettre à deux corps de moins se frictionner. On perd malheureusement l’aspect câlin, mais je vois également ça comme une occasion d’essayer autre chose (le verre à moitié plein, tout ça tout ça).

 

Allez, courage. Plus que 3 mois à tenir.

Leave a Reply