Partner Whale : cétacé pour prendre son pied 🐋

Cela fait un petit moment que cet article traîne dans mes brouillons. À vrai dire, c’est avec le Partner Whale que je comptais ouvrir les tests de sextoys sur ma chaîne Youtube, il y a de cela un an (ça nous rajeunit pas, tout ça). Non seulement mieux vaut tard que jamais, mais en plus il s’agit d’un sextoy mignon, sain pour le corps, sans piles et pas trop cher : manquerait plus qu’il soit efficace, tiens.

Partner Toys, par Satisfyer 👩‍❤️‍💋‍👩

Satisfyer, c’est une marque concurrente de Womanizer, la célèbre enseigne de sextoys sans contact. La marque proposait déjà des jouets de qualité pour moins de 50€. Expérience renouvelée avec Partner Toys, leur gamme de « sextoys pour couple », où on trouve trois compères : le Partner, le Partner Whale et le Partner Plus. Le Whale se situe donc au milieu, en terme de prix et de fonctionnalités.

Source : Vidéo

C’est quoi ce truc, encore ? 😅

C’est dans la catégorie « sextoys pour couple » des sexshops en ligne qu’il sera très souvent rangé. Bien entendu, il n’est pas nécessaire d’être un couple pour utiliser ce genre d’objets, ni d’être un couple hétéronormé. En fait, ce genre de jouets, à l’origine mis au point par la marque We-Vibe, dont j’ai déjà présenté l’un des plugs vibrants connectés, sont caractérisés par leur forme de U, leurs deux branches.

L’une est conçue pour stimuler le clitoris, en externe, tandis que l’autre est supposée servir à stimuler le point G, en interne. Sur le papier, ça semble génial et bien moins imposant que le célèbre rabbit, qui pourrait effrayer les débutants en la matière. Puis, on peut l’utiliser en même temps qu’une pénétration avec un partenaire (qu’il s’agisse d’un pénis en chair et [pas] en os ou encore d’un strap-on).

Mais est-ce que le bélouga en a dans le ventre ?

try me bitch! 🐋💦

 

Un sextoy sans piles pour moins de 40€ 🤑

Il est rare de dénicher des sextoys à moins de 50€ qui n’utilisent pas de piles. Les piles, c’est chiant. Il faut les changer, en racheter, jeter les anciennes. Ça prend de la place dans le corps de l’objet. Ça implique de l’ouvrir : donc pas hermétique, donc pas étanche.

Heureusement, le Partner Whale, du haut de ses 39€ (29 en soldes, si tu as la patience), est équipé d’une batterie au lithium. Il suffit donc, à l’aide du cordon fourni dans la boîte, d’aimanter l’embout prévu pour cela et de brancher l’autre extrémité dans un port USB. Easy peasy.

 

Un bouton de commande pour les gouverner tous 🧙‍♂️

L’unique bouton du jouet, situé au niveau du museau de la baleine, se localise sur une partie qui n’est pas insérable, ce qui le rend contrôlable pendant son utilisation. Ça semble être du bon sens, et pourtant je ne compte plus le nombre de sextoys où ce bouton se trouve À L’INTÉRIEUR de moi lorsque j’en ai besoin. C’est comme les fruits sur les pizzas ou les toilettes payantes dans les gares SNCF : je ne comprends pas.

Le fait que le fameux bouton soit unique permet de concentrer toutes les commandes à un seul endroit sans se demander constamment si son doigt est bien placé. Malheureusement, cet avantage est très vite rattrapé par l’inconvénient du choix de l’ordre des modes constants : du plus puissant au plus faible, sérieusement ? Laissez-moi rire (comme une baleine hohoho). À quel moment ça a été validé par tout une équipe ? Lorsque tu lis un livre, tu commences par le chapitre final ? Certainement pas. Les autres modes sont déjà davantage pertinents : selon moi, ils permettent d’explorer (surtout pour des débutants, encore une fois) son corps et la façon dont il réagit à différentes stimulations.

Pour en finir une bonne fois pour toutes avec ce bouton : il faut savoir qu’il s’illumine en bleu. Pour faire l’amour dans la pénombre, c’est râpé. Au moins, je me dis qu’il est impossible de le louper.

 

Comme une baleine dans l’eau 🐟

Il est également assez rare d’attendre d’un sextoy à mois de 50€ qu’il soit étanche et puisse être utilisé sous la douche. Pourtant, c’est le cas du Partner Whale. Quand je vois que certains sextoys à 100€ ne le sont pas, je suis assez fière de ce petit baleineau.

Elle a l’air si heureuse d’avoir le nez qui fait trempette !

 

Ni vu ni connu 😶

En terme de taille, on n’est pas du tout sur un gabarit baleine. Ou alors une baleine qui aurait sacrément rétréci au lavage. Le Partner Whale est un sextoy discret et mignon. Même en terme de design, il ne laisse pas deviner sa principale fonction : il pourrait tout aussi bien s’agir d’un jouet pour chien que d’un gadget sportif. Quand des vigiles fouillent mon sac et qu’il est au beau milieu de mes affaires (à force de voir des sextoys toute la journée, on finit par oublier de les remettre à leur place), personne ne capte jamais. Ce qui ne serait certainement pas le cas avec un bon gros dildo sa mère (pardonne mon langage).

 

Un petit coup de pouce ? 👍

Une des particularités du Partner Whale, qui le différencie de son modèle premier prix le Partner, c’est son double moteur : un dans chaque partie du jouet. N’étant pas réglable, il ne tiendra pas en place seul, il faudra que l’un des partenaires le bloque avec son pouce, par exemple. C’est dommage, parce que c’est ce qu’on attend de ce genre d’objet : qu’il tienne. Tout d’abord pour profiter de ce confort comme d’un kit mains libres, mais je pense également à certaines personnes à mobilité réduite. Ce type de sextoys peut sembler une excellente alternative aux premiers abords, mais malheureusement il va falloir viser plus haut (je pense notamment au We-Vibe Sync, qui est hors de prix pour le coup) pour se permettre de glisser les mains dans les poches.

 

Quand la baleine tient davantage du bourdon 🐝

Les deux moteurs étant assez puissants, ma principale crainte était le bruit. Effectivement, à chaque aller-retour, le Whale vient cogner contre le pubis dans un vilain bourdonnement digne d’une ruche à l’arrivée du printemps. Le problème est toutefois rapidement corrigé avec un fond musical ou un ventilateur.

👉 En parlant de bourdonnements, les vibrations des sextoys se divisent la plupart du temps en deux catégories distinctes : les bourdonnantes (buzzy, en anglais) et les… Grondantes (rumbly) ? Je ne saurais pas traduire, mais clairement, le Partner Whale se classe dans la première. Les vibrations restent donc en surface, contrairement à d’autres jouets où elles se diffusent en profondeur. Dommage pour le Partner Whale, qui tient donc davantage de Maya l’Abeille que de Moby Dick, de ce côté-là.

 

Doit-on remettre le cachalot à l’eau ? 🐋💦

Certainement pas. Je suis ravie que des sextoys aussi peu chers existent et rendent plus accessibles des matériaux de qualité. Ce qui me rend malheureusement triste, c’est que malgré une ergonomie, un prix et une esthétique très corrects, l’efficacité n’est pas vraiment au rendez-vous. Il vaut toutefois le détour notamment en 1er sextoy et / ou avec un budget limité.

 

+

· Sans piles
· Étanche
· Moins de 40€
· Discret et mignon

· Ordre des modes peu pertinent (du plus puissant au moins puissant)
· Vibrations efficaces mais pas transcendantes non plus
· Ne tient pas en place

 

Nomnomnom

Leave a Reply